• Accueil
  • > politique
  • > Cameroun : Cavayé Yéguié Djibril de nouveau président de l’Assemblée

Cameroun : Cavayé Yéguié Djibril de nouveau président de l’Assemblée

Seul candidat au poste de président de l’Assemblée nationale, il a été réélu ce 4 mars 2010 au cours d’une session plénière. Il occupe ce poste depuis 1992.

28511.jpg

Cavaye Yéguié Djibril vient d’être réélu au poste de président de l’Assemblée nationale, poste qu’il occupe depuis 1992. Seul candidat au poste de président, le député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) n’a pas eu du mal à se faire réélire.

Durant la cérémonie, les regards sont braqués vers Adama Modi, lui aussi député Rdpc, mais qui est l’un des rares à s’être opposé aux choix de son parti politique. L’année dernière, il a tenté de s’opposer à la candidature de Cavaye Yéguié Djibril. Cette année, il a abondamment applaudi cette réélection.
Dès la matinée du 4 mars 2010, un communiqué publié dans les médias annonçait que les députés étaient convoqués à l’Assemblée nationale à 16h. Le 3 Mars déjà, les observateurs avertis avaient compris que l’élection du bureau de l’Assemblée nationale pourrait lieu le même jour. En effet, le principal indicateur de cette élection est la convocation du groupe parlementaire du Rdpc.

Ledit groupe parlementaire a été convoqué le 4 mars à 14h au palais des Congrès de Yaoundé, généralement au cours duquel rassemblement que la consigne de vote est donnée. Né en 1940 à Mada dans l’Extrême-Nord, Cavaye Yéguié Djibril intègre l’Assemblée nationale en avril 1970. En 1983, il est élu au poste de deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et devient président en 1992.
7726.jpg

La session parlementaire de ce jour a été présidée pour la première fois par un député de l’opposition à savoir Peter Cho’o Fonso, du Social democratic front (sdf), le principal parti d’opposition du Cameroun. Il l’a fait en tant que doyen d’âge, en vertu des articles neuf et dix du règlement intérieur de l’auguste chambre.

Député Sdf du département de la Momo dans la région du Nord-Ouest, Peter Cho’o Fonso siège à l’Assemblée nationale depuis 1997. Il a été tour à tour occupé les postes de membre de la commission des Affaires étrangères lors de son premier mandat, membre de la commission de l’Education et des Affaires sociales au cours du second mandat puis à nouveau membre de la commission des Affaires étrangères depuis le début de l’actuelle législature.

Il est né le 15 novembre 1937 à Kobe, dans la région du Nord-Ouest. Marié et père de quatre enfants, il a d’abord été enseignant d’écoles primaires dans le Bui. Il obtient ensuite une bourse du gouvernement fédéral en 1963 pour des études en Angleterre. Au terme de ses études à l’université de Lampetar et de Londres, il décroche un diplôme d’études supérieures en sciences de l’éducation.

Il rentre au Cameroun en 1968 et après plusieurs hautes fonctions occupées dans la fonction publique camerounaise, il est affecté à l’ambassade du Cameroun en Angleterre comme conseiller culturel, jusqu’en 1987. Trois ans plus tard, il est admis à faire valoir ses droits à la retraite et entame une carrière politique en adhérant au Sdf.

5 mars, 2010 à 16:43


Laisser un commentaire